J'ai testé la coupe menstruelle - mon avis sur la cup

J’ai testé la coupe menstruelle !

Cela faisait un long moment que cette nouvelle expérience me tentait pour diverses raisons et j’ai enfin sauté le pas : j’ai essayé la coupe menstruelle ! Qu’on l’appelle « cup » ou « coupe » c’est pareil, et peu importe la marque choisie, elle ressemble à la même chose.

Je voulais tester la cup d’une part parce que depuis ma grossesse je supporte de moins en moins les tampons et mon flux a légèrement augmenté, et d’autre part, car je suis dans une phase de ma vie où je cherche à adopter un mode de vie de plus en plus sain et plus écologique. Tu vois, ce n’est même pas le côté financier qui m’a attirée car c’est quelque chose sur laquelle je n’ai jamais été regardante.

Les serviettes hygiéniques, je n’en mets plus depuis mon adolescence et durant les suites de couches elles ne m’ont pas été d’une grande aide, BIEN AU CONTRAIRE puisqu’elles mont très vite causé une vilaine mycose. Eh oui, tout ce sang qui stagne est un véritable nid à microbes, désolée pour l’image… Merci, au revoir et à jamais !

Bref, à partir de ce moment-là j’ai commencé à sérieusement m’intéresser à la cup pour envisager une protection plus naturelle et moins nocive à long terme pour moi et pour l’environnement. Je sais qu’il y a des filles qui ont opté pour la maîtrise de leur flux menstruel, la fameuse technique du « flux instinctif libre » , mais je ne me sens franchement pas capable de faire ça et je ne pense pas l’être un jour.

J’ai donc commandé ma coupe menstruelle la semaine dernière et je l’ai aussitôt stérilisée (et il est recommandé de le faire entre chaque cycle) et rangée dans son petit sac en coton. Je la teste depuis hier puisque mon cycle menstruel a tout juste débuté. Je vais donc te donner mon avis à chaud sur la cup !

J'ai testé la coupe menstruelle - mon avis sur la cup

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
J’ai testé la coupe menstruelle !
5 (100%) 3 votes
Je fais le régime

Le Bowl Cake : recette salée et recette sucrée !

Aujourd’hui je vais te parler un peu de cuisine, et surtout, de cuisine facile et rapide à faire ! Cela fait désormais un mois que j’ai repris en main mon alimentation, et il était grand temps que je m’y mette ! Après mon accouchement, j’ai perdu mes 13 kilos en 4 mois : 10 kg le premier mois, et le reste à raison d’un kilo par mois. Et puis après une reprise du travail très compliquée et chaotique (un retour houleux en entreprise…), un quotidien à 100 à l’heure… j’ai oublié de penser à moi et non content de reprendre du poids, j’ai complètement abandonné toute notion d’alimentation saine et équilibrée.

Je fais le régime

J’ai donc repris 4 kgs alors qu’après mes kilos de grossesse, j’en avais encore environ 15 à perdre pour retrouver ma ligne avant d’arrêter de fumer

Le 13 Avril dernier, j’ai décidé que cela ne pouvait plus durer car d’une part j’avais envie de retrouver un poids que j’estime « normal » pour pouvoir entrer à nouveau dans ma garde-robe, et surtout réapprendre à m’aimer. Bref, il y avait du boulot ! Le souci, c’est que quand tu es habituée à faire des régimes, tu ne sais pas par quoi commencer, et j’avoue que cette fois-ci, pour ne pas laisser tomber et pour avoir un suivi et de bonnes bases pour m’aider au quotidien, j’ai choisi de ne pas faire les choses « toute seule » . J’ai ré-opté pour le régime Weight Watchers qui 2-3 ans plus tôt avait été efficace et ne m’avait pas semblé trop dur à tenir. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Le Bowl Cake : recette salée et recette sucrée !
5 (100%) 10 votes

Ces 10 choses que je ne peux plus faire depuis que j’ai un enfant !

Tu sais, ces choses du quotidien totalement anodines… tu vois très bien de quoi je veux te parler, non ? Dans mon cas il y en a 10 que je peux te citer, 10 choses que je ne peux plus faire comme je le souhaite depuis que j’ai eu un enfant (et la liste est non exhaustive) ! On a souvent honte de l’avouer, mais ça fait du bien de le reconnaître alors les voici :

10-choses-que-je-ne-peux-plus-faire-depuis-que-jai-un-enfant

  • Dormir comme une masse

Tu sais, ces nuits où tu te couchais en croix (après un repas interminable entre amis, une soirée filles jusqu’au bout de la night etc.) sans te soucier du lendemain ni même de ce que tu pourrais bien faire au réveil ? Avec un enfant, tu te soucies soucies avant tout des heures qu’il te reste à dormir et tu pries tous les Seigneurs pour qu’il ne se réveille pas à cause d’un vilain cauchemar ou d’une irrésistible envie de te câliner (comprenez vous sauter dessus) avant l’heure ! Evidemment, quand ma fille se réveille et que la bouche pâteuse, les cheveux en vrac et la démarche hésitante, je me dirige vers sa chambre et je vois sa petite bouille d’ange, je dis adieu à mon sommeil en l’embrassant bien fort. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ces 10 choses que je ne peux plus faire depuis que j’ai un enfant !
5 (100%) 3 votes

Il y a 9 mois, j’accouchais !

Il y a 9 mois moins quelques heures, c’était un dimanche et je larvais sur le canapé avec ton papa. La semaine avait été longue, le lundi je faisais mon monito de contrôle, j’avais pris un kilo sur la balance et il ne semblait pas vouloir dégager, je ne voulais pas me résigner à continuer à prendre des kilos pendant le mois qu’il me restait à tenir avant la date présumée de mon accouchement.

le-jour-de-mon-accouchement

Le jeudi, j’ai fait ma dernière séance de préparation à l’accouchement en piscine. Comme je n’ai pas pu la faire la semaine d’avant, je me retrouve la seule future maman à terme avec des futures mamans enceintes de 7 mois seulement. Elles me regardent toutes avec envie et frayeur. Eh oui, moi je peux accoucher à tout moment ! Ma sage-femme me propose de refaire des séances (pour le fun) jusqu’à mon accouchement. Je t’avoue, j’ai adoré ça. Bon, sauf quand tu me filais des remontées acides… Sinon c’était un des rares moments où je me détendais vraiment, et quand je rentrais chez moi, j’étais lessivée.

Le samedi, on devait changer le volet de ta chambre car tu avais un volet en bois tout merdique, cassé et pas vraiment pratique. Il faut dire que depuis toutes ces années, ta chambre nous servait de bureau. Du coup, on a opté pour un volet roulant. L’inconvénient c’est que le monsieur qui est venu le poser n’a trouvé que le seul jour où un couple d’amis était dans le coin pour se voir et se faire un resto le midi. Tant pis, j’y suis allée sans papa. Dans l’après-midi, j’ai rejoint ta grand-mère maternelle pour faire deux courses, et je lui ai dit texto « je ne vois pas comment je peux encore tenir 3 semaines, j’ai l’impression qu’elle veut sortir » . Oui, je te sentais assez pressée jeune fille !

En rentrant, le volet roulant était tout juste posé et fonctionnel. Le monsieur (qui est un voisin de tes grands-parents) m’a dit en partant : « c’est bon, maintenant tu peux accoucher ! » . Tiens-toi le pour dit !

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Il y a 9 mois, j’accouchais !
5 (100%) 3 votes

Le harcèlement moral scolaire, je l’ai vécu

harcelement-scolaire-moral

Je n’en ai jamais vraiment parlé, ni autour de moi ni sur le blog. Du moins je n’ai jamais collé ce mot fort de sens sur ce que j’ai vécu lors de ma dernière année de collège. Je me permets d’en parler aujourd’hui à qui voudra bien me lire car un clip vidéo sur le harcèlement à l’école récolte de bien sévères critiques. Alors, certes, je trouve le spot pas très bien réalisé (ce que je peux lui reprocher, c’est d’être trop tourné vers un public d’enfants, et soyons honnêtes, il n’est pas réellement compréhensible pour un enfant), mais il pointe quelque chose de très grave et qui peut avoir de lourdes conséquences sur des enfants qui peuvent être plus faibles et plus touchés par les moqueries et les humiliations quotidiennes.

En ce qui me concerne, ce n’était pas à l’école mais au collège, j’avais entre 14 et 15 ans. Je faisais ma rentrée en 3ème et je n’ai hélas pas pu retrouver toutes mes copines dans ma classe. J’étais accompagnée de deux bons copains, et je me suis liée d’amitié avec une copine d’une de mes amies. L’année ne serait pas si mal après tout, je me disais. Solitaire de nature, je pouvais me retrouver toute seule, je n’en aurais pas éprouvé la moindre tristesse. Je pouvais donc débuter cette année charnière (orientation, brevet des collèges) du bon pied !

Je ne saurais pas trop t’expliquer comment ni pourquoi j’ai été prise pour cible, mais cela a été plutôt rapide. Ça a commencé par les petites moqueries, qu’elles soient sur mon apparence (mon physique ingrat d’adolescente), sur ma façon d’être (indépendante, dans ma bulle car en plein chagrin d’amour), puis ça a rapidement tourné sur tout ce que je pouvais dire ou faire. En gros, c’était une sorte de délit de sale gueule. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Le harcèlement moral scolaire, je l’ai vécu
5 (100%) 3 votes

Mes indispensables depuis que bébé est né !

Comme la plupart des futures mamans, est venu le jour où nous avons dû réfléchir à l’ouverture d’une liste de naissance. La première question que l’on se pose c’est souvent, où est-ce que nous allons faire cette liste de naissance : quel magasin ? plutôt en ligne ?

Pour ce qui nous concerne, nous avons choisi Aubert pour deux raisons : le magasin est proche de chez nous et l’équipe de vente est de bons conseils et absolument adorable. A aucun moment on nous a forcé à acheter quoi que ce soit, je peux même te garantir que pour certains achats nous nous sommes rendus en magasin plusieurs fois pour avoir seulement des conseils ! Quand t’as jamais eu d’enfants, tu sais quoi acheter toi pour mettre un bébé dans une voiture ? Plutôt ce siège plutôt qu’un autre ? Et pourquoi ce biberon et pas celui-ci ? Un véritable casse-tête !

Bref, nous avons toujours trouvé des personnes charmantes et extrêmement compétentes. Et quand on est nullipare, c’est essentiel !! 😉

liste-des-indispensables-pour-bebe

Je vais donc te dresser la liste de mes indispensables (reçus en cadeaux ou achetés) et évidemment, ce qui nous est ou a été le plus utile (cet article n’est pas sponsorisé, je te donne mon avis en toute objectivité) :

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Mes indispensables depuis que bébé est né !
5 (100%) 3 votes

Choisir le prénom de bébé… et se mettre d’accord !

Trouver le prénom idéal pour son enfant, ce n’est pas une mince affaire. Et je sais de quoi je parle… car à sept mois et demi de grossesse, quand j’ai dû être alitée pendant une semaine pour que bébé n’arrive pas trop tôt, nous n’avions toujours pas choisi le prénom que notre fille allait porter !

choisir-prenom-bebe-fille

Pendant des mois, nous avons réfléchi à ce prénom qui devait nous correspondre, qui ne soit pas trop difficile à porter, qui ne soit pas connoté, qui ne soit pas trop commun ni trop donné… et surtout qui nous mette d’accord ! Durant des années nous n’avions qu’un seul et unique prénom qui nous plaisait et du coup, nous nous étions toujours dit que si nous devions avoir une fille, elle s’appellerait comme tel : un joli prénom de Marcel Pagnol 🙂

C’était sans compter sur l’irrésistible envie que j’ai eue à deux mois de grossesse, de commencer à m’intéresser à d’autres prénoms féminins. Eh oui, en l’espace de quelques années, de l’eau avait coulé sous les ponts et le prénom que j’aimais beaucoup me plaisait toujours, certes, mais pas autant que je l’imaginais, et surtout, je n’étais plus sûre de vouloir le donner à ma fille. Tout le monde me disait qu’il était très commun, qu’on l’entendait partout… Je n’ai jamais voulu faire dans l’original, mais quand on a – comme moi – un prénom qui court les rues… c’est chiant !

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Choisir le prénom de bébé… et se mettre d’accord !
5 (100%) 3 votes

Quand bébé veut débarquer en avance et que rien n’est prêt !

Si comme moi tu t’es dit qu’une grossesse se déroulait sur 9 mois et que tu avais ainsi tout le temps nécessaire pour préparer l’arrivée de bébé dans ton foyer, tu vas vite comprendre que ce n’est pas toujours le cas !

Pour récapituler, j’étais dans mon 3ème trimestre de grossesse (26 Février, terme fixé au 3 Avril), et en plein huitième mois, de belles contractions ont fait leur apparition. Le monitoring montrait des contractions utérines toutes les 5 minutes et je les ressentais sans pour autant avoir mal. D’ordinaire, j’avais quelques contractions durant le monito, mais je ne les sentais absolument pas, c’est à dire que je ne sentais pas mon ventre se contracter ni même se durcir.

Quoiqu’il en soit, il fallait s’assurer que mon col n’était pas ouvert et que bébé n’arrive pas en prématurité importante. Il s’est avéré que mon col était encore raccourci (à 28 mm)… en partie car Mademoiselle avait la tête complètement appuyée dessus ! Il fallait gagner du temps et faire le maximum pour rentrer dans le 9ème mois de grossesse. J’avais grosso modo une semaine à tenir…

trousseau-bebe-maternite

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Quand bébé veut débarquer en avance et que rien n’est prêt !
5 (100%) 2 votes
questions-enervantes-pendant-grossesse

Ces questions qui m’ont saoulée pendant la grossesse

questions-enervantes-pendant-grossesse

Quand on tombe enceinte, le plus difficile ce n’est pas de l’annoncer, ni d’enfler au fil des mois, ni même de se priver de tout, c’est de devoir subir les remarques et les pseudos-conseils des personnes autour de nous. Et qu’on le croit ou pas, cela ne vient pas toujours des mamans !

(Pour ceux qui suivent, oui je sais, je n’ai pas encore fini de raconter toute l’histoire de ma grossesse et encore moins mon accouchement, mais ça ne saurait tarder !! J’avais quand même envie de partager avec vous ces petites choses qui me courraient sur le haricot !)

La question déplacée

Pour commencer, ce qui m’a agacée au plus au point, c’était la question « tu es contente ? » . Comme si la décision d’avoir un enfant et de porter la vie ne pouvait pas me rendre heureuse en silence, il fallait que je le crie sur tous les toits pour que l’on me croit. C’est une question absurde, autant que si l’on m’avait demandé si cette grossesse était désirée ! Quand on sait depuis combien de temps on essayait d’avoir un bébé, on ne m’aurait sûrement pas posé la question. Des fois je me demandais si c’était parce que l’on n’avait rien à me demander de précis, que ça devait être une question bateau de circonstance. Va savoir ! Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ces questions qui m’ont saoulée pendant la grossesse
5 (100%) 2 votes
troisieme-trimestre-grossesse-bebe-trop-presse

Troisième trimestre de grossesse : bébé trop pressé !

Si tu arrives en chemin et comme je suis longue à écrire et à raconter les grandes étapes de ma grossesse, je te refais un petit topo pour que tu prennes le train en route ! Je vais aujourd’hui te raconter les derniers mois de ma grossesse, donc si tu veux relire mes récits du premier trimestre et du second trimestre, fais-toi plaisir (ou pas !).

troisieme-trimestre-grossesse

Pour résumer vite fait, début Janvier 2015, j’entrais dans le 7ème mois de grossesse. Je trouvais que c’était interminable, d’autant que je travaillais toujours et que je me tapais tout de même plus de 60 km de route par jour. Passé la moitié du mois, j’ai commencé à avoir le ventre qui tiraillait sur les côtés, et ça devenait vraiment gênant mais pas douloureux. A six mois et demi de grossesse, ces tiraillements étaient en fait des contractions. Un peu de Spasfon® et de repos, rien d’anormal.

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !
Troisième trimestre de grossesse : bébé trop pressé !
5 (100%) 2 votes