J’ai testé la coupe menstruelle : bilan 1 an après !

Cela fait déjà un an que je t’ai raconté mes débuts dans une nouvelle expérience qui est celle de la coupe menstruelle, la fameuse « cup » ! A l’époque, je t’avais donné mon avis à chaud et j’en étais plutôt satisfaite. Qu’en est-il après un an ? Ai-je renoncé définitivement aux modes de protections hygiéniques « traditionnels » (serviettes et tampons) ou bien adopté la méthode du flux instinctif libre ? L’heure est au bilan mesdames et mesdemoiselles !

avis coupe menstruelle

Moi et la cup, une histoire sur le long terme

J’ai très vite adhéré à la coupe menstruelle lorsque je l’ai testée même si j’ai essuyé quelques déboires. En effet, la prise en main se fait plutôt rapidement et facilement contrairement à ce que j’avais pu lire. En revanche, la position de la cup mérite quand même d’être bien vérifiée avant de sortir en toute sérénité ! Je m’explique, quand on place la coupe menstruelle, il faut qu’elle se déploie pour se caler sur les parois du vagin, juste au-dessous du col de façon à éviter les fuites.

Cela m’est donc arrivé et c’était la catastrophe… Un peu comme si j’étais partie de chez moi sans rien du tout… Cela m’a un peu refroidie, je l’avoue. J’ai donc décidé, les premiers mois, de continuer à alterner avec les tampons pour ne prendre aucun risque. Certes, le ridicule ne tue pas et on parle de quelque chose de naturel, mais les tâches de sang de règles, c’est la loose totale.

La nuit, par contre, la coupe menstruelle s’est révélée être une véritable révolution : plus la peine de me lever aux aurores en courant pour changer de tampon, plus de fuite… le bonheur !

Et au fil du temps, j’ai pris l’habitude de mieux insérer et positionner ma cup et petit à petit, j’ai fini par abandonner les tampons. Concrètement, je ne sais même plus quand j’ai acheté ma dernière boite…

Avis coupe menstruelle cup

Des avantages, mais aussi des inconvénients

Même si la coupe menstruelle dispose de bon nombre d’avantages indéniables (plus économe, plus écologique, plus hygiénique et moins dangereuse pour la santé) elle comporte également quelques inconvénients.

Sa taille dépend de votre flux. Dans mon cas, j’ai acheté une taille 2 car j’avais des règles abondantes et que j’ai déjà accouché au moins une fois. Au début de mon cycle, je ne peux pas passer 12 heures en pleine journée sans vider et nettoyer au moins une fois ma cup. Le premier jour, c’est franchement impossible.

Dans ce cas, je suis donc obligée de retirer ma cup pour la vider sur mon lieu de travail et cela reste « délicat » . Il faut disposer d’un point d’eau qui dans l’idéal, se trouverait dans la même pièce. J’ai bien essayé de faire cela proprement avec des lingettes, mais c’est franchement peu pratique. Je t’ai parlé plus haut de quelques déboires, le premier c’est celui de faire tomber sa cup dans la cuvette des toilettes ! C’est vraiment la tuile de service… mais ça reste bien plus gérable que de faire tomber un tampon au fond de l’eau 😉 (ce qui m’était déjà arrivé… n’est pas Pierre Richard qui veut !).

avis sur la cup

Alors, cup ou pas cup ?

Malgré tout, je suis ravie d’être passée à la coupe menstruelle (et je te passe le jeu de mot douteux). Déjà parce que comme par magie, mes règles qui étaient devenues très abondantes après mon accouchement et ce, pendant 5 jours, ont considérablement réduit. Passées les 24 premières heures, je revis et me sens libre (sans déconner) ! Certainement dû au fait que rien ne vient obstruer et empêcher l’écoulement naturel des caillots (oui, c’est charmant).

J’ai d’ailleurs moins de douleurs, un flux moins abondant dès le second jour avec une durée globale du cycle réduite, et enfin, pas de mycose à l’horizon depuis mon accouchement (et les fameuses serviettes hygiéniques de compétition). Ça mérite toute de même de s’y intéresser si l’on est réticente, non ?

En bref et en toute sincérité, je vous conseille à toutes de passer cette étape dans votre vie de femme ! Pour ma part, je ne pense toujours pas que je serai capable de tenter la méthode du flux instinctif libre (le Free Follow Instinct) qui consiste tout de même à retenir ses règles puis à les expulser quand on le souhaite. Je crois que ce n’est vraiment pas fait pour moi, j’ai trop la guigne ! 😛

 

J’ai testé la coupe menstruelle : bilan 1 an après !
5 (100%) 4 votes

4 thoughts on “J’ai testé la coupe menstruelle : bilan 1 an après !

  1. Bonjour !
    Merci pour le lien vers mon article sur le flux instinctif libre.
    Je souhaiterais d’ailleurs clarifier un aspect à ce sujet : le but n’est pas de « retenir » son sang et de l’expulser quand on le « souhaite » mais plutôt d’expulser son sang quand cela est nécessaire 🙂

  2. Tu ne m’as toujours pas convaincue pour la coupe (l’introduction de l’engin me fait peur je crois) par contre tu m’as confirmée que le tampon ce n’est pas pour moi (ma phobie de l’introduction et les problèmes sanitaires…!) !!!!
    La nuit perso je ne coule pas, par contre au réveil quand je me mets debout ça descend vite 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *