La Fille du train de Paula Hawkins

Un jour par hasard, j’ai regardé la bande-annonce du film éponyme, sans même savoir qu’il s’agissait d’un roman policier, d’un véritable thriller psychologique. Oui, des fois je vis dans un grotte, ou une bulle plus exactement… mais il faut m’excuser, en 2015 je venais d’accoucher et je n’avais franchement pas le temps ni de lire ni même de me soucier de quoi que ce soit d’autre à part ma fille 😉

Dès les premières secondes du trailer, j’ai direct accroché au scénario, et comme bien souvent, j’ai refusé de voir le film avant d’avoir lu le livre. C’est le problème quand on a peur d’être déçu ! Je ne pense pas être la seule dans ce cas, surtout si comme moi vous aimez lire. En l’occurrence, il s’agit d’un style littéraire (et cinématographique) que j’affectionne tout particulièrement (exemple :  Shutter Island de Martin Scorsese avec Leonardo Di Caprio).

Avis La Fille du Train de Paula Hawkins

L’intrigue de « La Fille du train » de Paula Hawkins

Rachel est une jeune trentenaire divorcée, tombée dans un état dépressif et ayant un mauvais penchant pour l’alcool. Licenciée pour être arrivée ivre au travail, elle a honte de l’avouer à sa colocataire qui l’héberge à titre gracieux. Elle persiste donc à lui faire croire qu’elle travaille toujours en faisant les allers-retours vers la ville de Londres en train chaque jour.

Tous les matins, elle observe tout ce qu’elle peut voir de son fauteuil et fantasme allègrement sur la vie des riverains. En particulier sur un jeune couple qu’elle surnomme Jason et Jess, et qui habite non loin de son ancienne maison dans laquelle vivent désormais son ex-mari Tom, sa femme Anna et leur petite fille.

Un soir en rentrant, elle aperçoit « Jess » en compagnie d’un autre homme. Quelques jours plus tard, après un réveil difficile à cause d’une nuit trop alcoolisée dont elle ne se souvient de presque rien, elle découvre avec effroi la disparition d’une jeune femme nommée Megan et qui s’avère être « Jess » .

Littéralement convaincue qu’elle détient un élément important pour aider aux recherches, elle va faire tout son possible pour entrer en contact avec Scott, alias Jason, le mari de Megan. D’autant que la nuit de la disparition de Megan, c’est celle dont Rachel peine à se souvenir, malgré quelques flashs qui lui reviennent parfois…

Que s’est-il passé ce soir-là ? Où est Megan ? Qu’a fait Rachel ?

Mon avis sur La Fille du Train : 4/5 !

« La Fille du train » est raconté par 3 personnages féminins : Rachel Watson, Anna Watson et Megan Hipwell. C’est un jeu de fausses pistes habilement mené grâce à cette narration à 3 points de vue. Le suspense est gardé jusqu’à la fin et le dénouement est franchement bon. Un tout petit bémol toutefois, quand on a l’habitude de lire ce genre de romans, le suspect numéro 1 nous apparaît très vite. Néanmoins, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre. Le style d’écriture de Paula Hawkins est simple et percutant. Les quelques 300 pages se lisent en peu de temps car l’histoire nous embarque immédiatement.

Maintenant je peux le voir dans sa version cinématographique sans aucun souci 🙂

La Fille du train de Paula Hawkins
5 (100%) 7 votes

One thought on “La Fille du train de Paula Hawkins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *