Demain, dès l’aube…

Il y a des choses que l’on ne peut garder pour soi et c’est pour cela qu’on les écrit. On souhaite les partager avec d’autres personnes, souvent pour en retirer une quelconque joie ou un éventuel apaisement.

Il a également ces choses que l’on ne saurait expliquer et qui par conséquent hantent notre esprit jour et nuit. Ces choses là ne s’apaisent jamais même une fois dites, mais pourtant elles pèsent lourd sur notre inconscient. Les dire, finalement, ne changerait pas grand chose à la situation actuelle. Cela suffirait juste à réaliser qu’elles sont, hélas, vraies.

J’ai beau avoir envie de les raconter, ces choses, avoir envie d’être capable de mettre des mots sur ce qui me ronge, je n’y arrive pas pour autant. Parfois, je me crois même vide. Totalement vide.

Alors tu sais, un jour, proche ou non, je saurai écrire ce qui m’empêche de trouver le repos au fond de mon âme, je saurai te décrire ce que je ressens quand je revois ses yeux se demander ce qu’il se passe, je saurai t’expliquer comment la nature humaine peut être cruelle même avec sa propre chair, je saurai te confier qu’il y a des choses que je ne peux pardonner même si je le désirais, et je saurai, enfin, te crier toute ma peine et ma colère quand je me dis qu’il n’y a même pas 2 mois, il était là, avec nous, avec moi, et que jamais je n’aurai pu imaginer terminer cette année comme ça.

Tu me manques et j’espère que là où tu es, tu es en paix. Entre mer et montage, sur ton île d’adoption, sache que tu es tout le temps dans mes pensées. ♥

Je ne t’oublie pas, mon Papa.

 

Demain, dès l’aube…
Note cet article !

10 thoughts on “Demain, dès l’aube…

  1. je comprend ta peine et ta douleur !
    je n’ai pas perdu mon papa, presque failli perdre ma maman d’une attaque cérébrale, elle n’est plus la même depuis c’est accident il y a dix ans déjà … je voudrai la retrouver comme elle était avant au lieu de l’ombre d’elle-même …
    j’ai 40 ans et ca fait toujours aussi mal …
    un jour j’ai perdu encore plus qu’elle, j’ai perdu mon bébé, ma petite graine de vie et là tout s’est écroulé autour de moi …
    aujourd’hui il m’arrive d’écrire sur ce sujet, mettre des mots sur ma douleur qui jamais ne s’effacera …
    alors je voudrai juste te dire que si tu as besoin, pas d’une amie (on est pas vraiment amie parce qu’on est bloggueuse)… je suis là …
    bisous ma marmotte et beaucoup de courage dans cette douloureuse épreuve …
    je ne sais pas si ca peut te remonter un peu mais mon zoo entier de tes des bezouilles …

  2. Tes mots résonnent douloureusement en moi parce qu’il ne se passe pas un jour sans que je pense à ma maman, décédée il y a un peu plus de trois ans maintenant. On dit que le temps apaise les choses. Je ne sais pas. Peut-être un peu… Mais pas plus tard que le week-end dernier j’ai fondu en larmes en retrouvant dans mon armoire une écharpe qu’elle m’avait tricotée.
    Sache que si un jour tu arrives à trouver les mots et que tu as envie d’en parler, je suis là. Je t’embrasse et te souhaite beaucoup de courage <3

  3. Il n’y a rien à ajouter. Tu traverses un moment très difficile et j’aimerais avoir les mots pour te consoler et te réconforter mais je ne les connais pas.
    Perdre son papa comme cela t’es arrivé, c’est vraiment ignoble…
    Il restera toujours présent dans ton coeur au chaud…

    Courage à toi et toute ta famille…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *