Faire une virée à deux…#5

Voyage en Italie

♫…Toute la nuit danser le calypso…♫♫…Dans un dancing avec vue sur l’Arno…♫♫…Au milieu de la nuit…♫♫…En catimini…♫♫…E va la nove va la douce vie…♫♫…On s’en ira toute la nuit danser le calypso en Italie…♫♫…Et boire allegretto ma non troppo…♫♫…Du campari quand Pari est à l’eau…♫

Profite c’est bientôt fini :p

J’arrive à un mois de séjour en Italie et je sombre dans un profond désespoir… Je suis triste et rien ne peut me consoler. Mes parents se font du souci. Mais la vie est ainsi faite et on doit continuer à vivre malgré les aléas qui la composent. Mes amis également s’inquiètent pour moi…

Début Juin, j’ai un super long week-end de 3 jours et je prévois de partir visiter mon amie que j’avais laissée à Milan (sans son psychopathe cette fois). Entre temps, j’ai une copine de fac qui me contacte en me disant qu’elle finit son stage sur Trento (dans le nord de l’Italie) et que comme sa coloc’ part ce fameux week-end, elle serait heureuse que je vienne la voir. T’en connais beaucoup des gens que tu connais à peine qui te proposent ça ?

Je saute sur l’occasion et prépare mon petit périple. Enfin, petit c’est pas le mot…5h de train et 1 changement à Bologne…Rien que ça ! Mais ça en vaut la peine, surtout qu’elle a prévu une journée au lac de Garde. Mon rêve !! Ni une, ni deux, les billets sont achetés et je trépigne déjà d’impatience.

Le jour fatidique arrive et je pars à la première heure pour être là-bas le plus tôt possible et ainsi profiter un maximum de ce séjour. Le voyage a été, certes long (et je ne me suis pas trompée de train !), mais j’ai vu des paysages magnifique. Déjà, traverser une partie de l’Emilie Romagne, puis arriver au milieu des montagnes, c’est une sacrée expérience. Tellement nouveau pour moi que quand le train est devenu tout sombre j’ai flippé !

* Non, rassure toi marmottine, ce ne sont que des montagnes…*

Après une bonne sieste dans le train (oui, je peux dormir un peu où je veux), j’arrive à Trento. Mon amie vient me récupérer et on file faire un tour en ville. C’est là qu’avec stupeur je retrouve Neptune toujours à poil ! Tu admettras que la statue en jette beaucoup plus qu’à Bologne, hein ? D’ailleurs à Trento, tout est beau. La Piazza del Duomo est tout simplement magnifique, je n’en reviens pas. Au programme de cet après-midi de découverte, la visite del Castello del Buonconsiglio.

D’abord nous passons à l’Office de Tourisme et j’ai pu me rendre compte de la froideur du nord ! Une bonne femme, un rien sympathique, qui nous « accueille« , si je puis dire. En m’approchant, HORREUR MALHEUR !

*S’il vous plaît, madame, cachez cette moustache que je ne saurais voir *

On prend la visite complète avec une partie où tu te démerdes et tu visites ce que tu veux, et une partie guidée dans la Torre Aquile. On commence par admirer la vue sur toute la ville et les montagnes qui l’entourent, mais au bout d’un moment on s’impatiente et, comment dire… bah, on s’fait chier sévère.

On nous annonce qu’il faut récupérer un boitier pour suivre la visite guidée…Là y’a foutage de gueule ! En fait on va avoir une visite guidée par un petit boitier que l’on doit tenir près de son oreille…Fantastique ! Bon, on fait la queue pour en choper deux en italien quand la nana nous entend parler entre nous et nous dit qu’elle nous les apporte en français.

* Euh, Jeanine, t’es gentille mais nous on est là pour parler rital alors tu prends pas des initiatives comme celle ci, tu seras bien aimable !  *

Commence cette fameuse visite au boitier, sauf qu’il fallait déclencher nos trucs à un certain moment et que tu penses bien que j’ai merdouillé convenablement la chose. Je me retrouve donc avec un temps de retard et comme ça me saoule plus qu’autre chose, je décide que la visite sera faite à ma façon.

La tour est composée de 3 pièces. Les deux premières ne sont pas vraiment intéressantes, mais dans la 3ème, la visite prend tout son sens ! Les murs sont fresqués et représentent le cycle des 12 mois. En gros, c’était chiant à mourir donc j’ai remastérisé la visite et mon amie était tellement morte de rire en m’entendant commenter chaque fresque que l’on a failli se faire sortir de la tour…Tu peux rester concentré face à cette magnifique bataille de boule de neige ?

Bref, nous sommes parties sans demander notre reste et on a baladé dans le jardin du château où on s’est prises pour des photographes « nature » en mitraillant les fleurs, les moineaux et les lézards… Devant tant d’enthousiasme vis à vis de cette visite, il fallait qu’on se casse !

Demain sera un autre jour, la châleur nordique m’a tuée, le dodo s’impose…

La suite au prochain épisode des tribulations de la marmotte en Italie !

Faire une virée à deux…#5
Note cet article !

2 thoughts on “Faire une virée à deux…#5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *