Ferme ta gueule Eric Naulleau !

Comme très souvent, le soir en rentrant du taf, je m’affale dans le canapé et me légume devant Morandini. Hier, Geneviève de Fontenay était l’invitée d’honneur, et je dois dire que je l’apprécie. Pourquoi ? Bah, malgré sa gueule de momie, elle n’a pas la langue dans sa poche, donc quand on l’a sur un plateau, on sait que ça va balancer sévère !

Bref, laissons les reliques de côté pour le moment. Après les incontournables chroniques ; qui, soit dit en passant, me font de plus en plus chier ; nous avons pu visionner un éditorial d’Eric Naulleau dans son émission pourrie et diffusée à l’heure de la sieste le samedi avant l’apéro en après-midi.

Eric Naulleau, pour ceux qui ne le connaissent pas, c’est le p’tit gros aux allures de Porcinet qui se trouve aux côté d’Eric Zemmour dans On n’est pas couché, plus communément appelé, la face de moineau. Leur boulot, c’est de dégommer tout ce qui bouge : chanteurs, musiciens, comédiens, acteur …

Et comme ils n’en ratent jamais une, ils doivent toujours recycler leurs vieilles critiques à deux balles. Cette fois-ci, c’est le chanteur Bono (U2) qui a servi de défouloir :

« Avec Bono, le chanteur du groupe U2, nous tenons un bouffon d’un nouveau type, le bouffon donneur de leçons, le saltimbanque milliardaire. ‘Assez parlé, des actes’, c’est en ces termes qu’il a interpellé récemment Nicolas Sarkozy dans une lettre ouverte, en rappelant au président de la République ses promesses de lutte contre la pauvreté et en se félicitant, par ailleurs, que le gouvernement américain oblige les industries extractives à déclarer ce qu’elles versent aux représentants officiels des pays africains où elles sont installées. On aimerait que le leader du groupe irlandais U2 soit aussi sourcilleux sur la moralité des nombreuses entreprises qui financent jusqu’au trognon ses tournées rock planétaires, ainsi qu’on a pu le voir lors de son dernier – et bien moyen – passage au Stade de France. On aimerait aussi que Bono n’ait pas délocalisé ses activités d’Irlande aux Pays-Bas, où les royalities sont largement défiscalisées. On aimerait enfin, et surtout, lui retourner son adresse à Nicolas Sarkozy, quelque chose du genre : ‘Assez parlé, Bono, des chansons’. Ou alors, plus simplement : ‘Ferme ta gueule' ».

« On ne peut pas plaire à tout le monde« , me direz-vous. Oui, mais on peut avoir l’intelligence de fermer sa gueule et de balayer devant sa porte quand on ne prouve pas que l’on est meilleur que la personne que l’on critique.

Pour simple rappel :

– En 1983, il chante Sunday Bloody Sunday pour dénoncer le massacre le 13 personnes en Irlande et ainsi mettre le doigt sur des troubles politiques

– En 1999, il s’engage pour combattre la misère en Afrique

– En 2002, il crée « DATA » (pour Debt, Aids, Trade in Africa), organisation internationale qui informe sur les dettes de l’Afrique, le SIDA et sur les règles du commerce inéquitable

– En 2005, il participe au lancement de Product Red qui reverse ses bénéfices pour financer recherche et lutte contre le SIDA, la malaria et la tuberculose

– En 2003, Jacques Chirac le nomme Chevalier de la Légion d’Honneur

– En 2006, il reçoit un prix en Allemagne pour ses actions humanitaires

– En 2007, la reine d’Angleterre le nomme Chevalier de l’Ordre d’Empire Britannique, toujours pour ses actions humanitaires

– En 2008, il est désigné « Homme de la Paix »

Quant à Naulleau ? Rien.

Je ne défends en aucun cas le choix du groupe d’avoir délocalisé leur société alors que l’Irlande souffrait de la crise financière, mais je préfère retenir les bons côtés de leurs actions. Pourquoi ? Parce qu’en les écoutant je contribue un peu à supporter la misère dans les pays du tiers monde, parce que je n’évite pas mon prochain victime du sida et qui se bat chaque jour pour vivre, parce que je respecte les gens honnêtes et réclame une justice plus juste.

« En tant que rock star, j’ai deux instincts : je veux m’amuser et changer le monde » Bono

Et moi, je trouve ça super. Alors, oui, Ferme Ta Gueule Naulleau !

Ferme ta gueule Eric Naulleau !
Note cet article !

2 thoughts on “Ferme ta gueule Eric Naulleau !

  1. Je te soutiens sur le coup de (ferme ta) gueule Eric Naulleau, car figure toi que l’urluberlu s’était permis il y a peu de critiquer Raphael (oui oui, le Raphael auquel tu penses) et moi, Raphael, c’est comme toi et Bono. C’est pour la vie !
    🙂
    (même si niveaux médailles, le Raph est un peu à la traîne…)

    1. Eh oui, U2 c’est une histoire d’amour qui dure depuis 12 ans ! Cali aussi s’était fait dégommer il y a quelques années, mais par Zemmour cette fois-ci. Ces deux-là, si je pouvais, je les enverrais au bûcher…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *