Georges, what else ?

Elle, c’est lafilledeservice, mais elle t’autorise à l’appeler Georges. Cherche pas à comprendre le pourquoi du comment, c’est comme ça. Elle est nature et brute de décoffrage, attends-toi à en prendre plein la tronche. Si t’as pas peur, alors je te souhaite une bonne lecture et une bonne tranche de fou rire.

Bonjour Georges, si tu me permets…allonge-toi et parle-moi de toi…

Attends je mets à l’aise, j’enlève mes godasses et mon pantalon : la vie est tellement plus belle pieds nus et en petite culotte ! Donc bonjour Marmottine. Moi c’est Georges mais sans le pénis et les capsules de café multicolores. J’ai 30 ans, je vis nulle part avec les vaches comme voisines. J’aime les bêtes, le fromage, le pinard, rigoler et raconter des conneries.

C’est quoi l’histoire du blog/pseudo de lafilledeservice ?

Le blog a été ouvert à l’aube des trente ans de l’écossais qui allait recevoir de ma part et de celles de nos amis, pour son anniversaire, une station de jeux n°3. Me sentant menacer par la machine et l’ennui probable de le regarder conduire des grosses bagnoles et jouer à la guerre, je me suis dit qu’il était temps de renouer avec la blogination que j’avais déjà pratiqué dans les années 2005/2006.  Quant à mon pseudo, il n’a aucune histoire, à part celle de m’avoir traversé l’esprit à ce moment là. Rétrospectivement parlant, je dois dire qu’il me plait beaucoup. Je suis une fille, pas plus ni moins banale qu’une autre, une fille de service quoi !

Ça fait quoi de pactiser avec l’Ecosse ?

C’est juste le bonheur et la grosse marrade tous les jours. D’ailleurs, on aimerait beaucoup faire un road trip dans ce beau pays qui pour la petite histoire n’est pas le sien. Son surnom « l’écossais » est juste un hommage et un clin d’œil à notre mariage où il a revêtu un kilt pour cette occasion.

Quel est ton sujet de prédilection ?

Je suis plutôt partisane de l’humour, de la fantaisie et du quotidien qui peut vite devenir extraordinaire. Parfois tout de même, je vide mon sac et je pousse des gueulantes en espérant un effet thérapeutique ou du moins un sursaut dans mes peines, une façon de se faire une raison et de repartir à l’attaque en me fendant la gueule.

Ta meilleure question du dimanche ?

Je ne sais pas… toutes celles que je ne me suis pas auto posée ! D’ailleurs à ce propos, dernièrement c’est un peu la dèche, alors c’est vrai que depuis trois semaines je ne me suis pas trop questionnée le dimanche. Donc si par hasard de bonnes âmes pouvaient inonder ma boîte mail pour me redonner des sujets dominicaux, ce serait bien urbain.

Toi, l’amie des bêtes…Tu t’entendrais avec une marmotte ?

Bah carrément ! C’est jolie tout plein une marmotte, ce n’est pas comme les insectes volants, les serpents et les oiseaux. J’en ai horreur !

Le jour où tu as eu la honte de ta vie ?

Je pense que ce n’est pas la fois où j’ai conclu un entretien téléphonique avec mon patron par un « bisous ! », mais plutôt celle où je me suis baladée pour un autre boulot dans le port du Havre, où était organisé la transat Jacques Vabre, avec la fermeture éclair de mon pantalon noir à pinces cassée. Sous lequel je portais une culotte blanche en dentelle. Je n’avais pas de sac à main ou autre chose pour me camoufler. Heureusement par miracle, j’ai trouvé un prospectus. Cela dit le temps de m’apercevoir de cette déconvenue est un mystère. J’ai trouvé qu’il faisait frais à ce niveau de ma personne, mais ça ne m’a pas tout de suite traversé l’esprit que je rencontrais un problème.

La pire insulte que t’aies jamais entendue ?

A mon encontre ? « T’es aussi conne qu’un poisson carré et encore moins sexy qu’un sac à vomi usagé ».

Un chat noir sous une échelle, tu fais quoi ?

J’essaye de l’amadouer afin qu’il s’approche et que je puisse le gratouiller entre les oreilles.

C’est la fête, tu gagnes au Loto ! Ton premier achat ?

Ma maison. Enfin mon crédit immobilier. Ou plutôt une belle mallette en carbone à la James Bond pour aller rembourser ma perfide banquière avec des liasses de billets de 500€.

T’as 30 secondes pour nous convaincre de venir sur ton blog !

Viendez, viendez ! Sur un malentendu, y’a moyen de se marrer ! En plus je suis plutôt sympa comme meuf ! (même si je manque actuellement cruellement d’inspiration)

Qu’est-ce que tu aimes dans la blogosphère ?

La diversité ! La gentillesse et l’entraide. Et en plus ça fait de la lecture gratos !

Si les blogs n’existaient plus, tu deviendrais quoi ?

Je resterais la même, mais ce serait un peu triste tout de même la perte de tous ses liens. Cette gymnastique de l’écriture aussi. Ça manquerait de panache de laisser tout ça se taire dans le silence d’un disque dur.

Le mot de la fin ?

La vie est une pute. Mais faut faire avec. Et surtout vivement les vacances !

 

———-

Note de la Rédaction Marmottine Land

Bon, soyons clairs, tu n’es pas une fille banale ! Au contraire, tu es tout ce qu’il y a de plus authentique et je tiens à le souligner. Tu as ta personnalité, ton style d’écriture, et ça fait toujours plaisir à lire. Moi j’aime les tranches de vie que tu racontes, j’ai toujours l’impression de lire une BD où il se passe toujours un truc hallucinant. Me demande pas pourquoi !

J’avoue que se marier en kilt ça le fait grave ! Au moins, tu as de bons souvenirs et c’est tout ce qu’il y a de plus original. Je veux même pas savoir s’il était réellement en kilt et tout le tralala !

Le coup de la fermeture cassée, c’est un vrai moment de solitude, y’a pas à dire ! Et être aussi conne qu’un poisson carré, c’est ballot. Sinon la vie est effectivement une pute, mais elle mérite d’être vécue ☺

———-

N’hésitez pas à visiter son blog : http://lafilledeservice.hautetfort.com/

 

Georges, what else ?
Note cet article !

22 thoughts on “Georges, what else ?

  1. sacrée insulte tout de même ! pour la fermeture éclair, j’ai eu la même déconvenue la semaine dernière, mais je m’en suis aperçue 10 minutes plus tard, en arrivant chez le coiffeur qui ne m’a pas regardé dans les yeux…

  2. je suis très très flattée du « j’ai l’impression de lire une BD » ! c’est trop la classe comme compliment pour une fille qui aurait adoré savoir dessiner autre chose que des éléphants de dos, un genre de chat et un genre de chien… heureusement je suis une pro du pliage de serviette de table… l’honneur est sauf !
    En tout cas merci bien pour ton accueil ici … grosses bises !

    1. Un éléphant de dos ? Pourquoi de dos ?
      Je te rassure, je dessine comme un pied et ça a toujours fait rire les gens. En entreprise, quand je dois faire des briefs pour des supports visuels, je garde mes gribouillis tellement c’est moche !

  3. Moi je suis déjà fan de Georges § Je l’ai pas vue en vrai encore, mais un jour j’aimerais bien que ça arrive. JE LA KIFFE GRAAAAAAAAAVE !! J’me mets sur liste d’attente si un jour elle en a marre de l’Ecossais :op

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *