Etre marraine, c’est quoi ?

Share

Un jour on t’annonce que tu vas être marraine, tu es tellement submergée d’émotions que tu n’y fais même pas attention. Limite tu crois que tu as mal entendu. Et puis tu commences à te poser les questions existentielles : Mais qu’est-ce que ça fait une marraine ? Et surout, est-ce que je ferai une bonne marraine ?

Alors tu te mets en quête de tout savoir sur comment être une bonne marraine. Tu te documentes un maximum sur les enfants, sur les tendances pour suivre la mode (car oui, moi je suis née avec Barbie et je ne sais pas de quoi tu me parles avec ton Poney !), sur les problèmes éventuels de la grossesse etc. Et là, s’en suit une psychose que je qualifierais de normale. Normale car si être marraine nous tient à coeur et que la personne qui est enceinte nous est chère, alors oui, il est totalement sain de s’inquiéter.

Exemple : rêver que la mère de notre amie nous appelle pour nous dire qu’elle doit accoucher en urgence à 4 mois de grossesse.

Panique au réveil, se demander si un bébé c’est viable à 4 mois, et surtout savoir si notre amie va bien. Réponse de l’interessée : « Tu es une grande malade« . Oui, mais c’est pas une nouveauté.

A l’approche des 5 mois, on se demande aussi si ce sera un garçon ou une fille. Tout simplement parce que l’on crève d’envie de dévaliser les magazins et de gâter ce petit bout de chou qui ignore complètement qu’il va être couvert de cadeaux alors qu’il n’est même pas né.

On se languit aussi de pouvoir pronostiquer sa naissance pour booker un train car être à 900 bornes de son amie, c’est pas simple. Surtout qu’après lui avoir promis 15 fois que l’on serait présente, on ne peut pas avoir une tuile de dernière minute. Non, ni un tsunami, ni Ben Laden ne m’empêcheront d’être présente et je ferai le pied de grue devant la clinique pour les embrasser bien fort.

Et puis, au fond, être marraine, ça doit être un super rôle. Je pourrai lui raconter les conneries que je faisais quand j’étais une pré-adulte et que sa maman était là pour être mon SAM ou encore mon oreille bienveillante quand j’avais besoin. Lui raconter comment j’ai réussi à vomir le jour des 30 ans de son papa sans avoir bu un verre d’alcool et comment il a tout nettoyé sous les yeux ébahis de son chat. Lui raconter comment j’ai réussi à me faxer dans mon lit un soir de réveillon sous le regard perplexe de sa mère. Lui raconter un peu tout ce qui fait que c’est mon amie, que ce sont mes amis et que je les aime plus que tout.

Alors oui, rien que pour tout ça, je me languis d’être marraine. Et je serai la meilleure des marraines.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share

14 réflexions au sujet de « Etre marraine, c’est quoi ? »

  1. quand ma soeur m’a annoncé qu’elle était enceinte et que je serais la marraine, j’étais toute fière (du haut de mes 16 ans). mais je ne suis pas une bonne marraine, limite je regrette que ma soeur ait fait ce choix, ma filleule aurait été bien plus heureuse avec une autre marraine. je ne sais pas quoi faire avec les enfants (enfin, elle a 15 ans quand même maintenant).

  2. Alors, étant donné que je ne suis pas baptisée, je suis dispensée d’être une « vraie » marraine (au sens religieux du terme), mais je vais être la marraine civile de ma nièce-qui-va-arriver, donc je vais porter deux casquettes, la « tata-qui-déchire » et la « marraine-qui-claque-plus-qu’une-fée-moisie ».
    Have fun toi aussi, avec ton mini filleul ;)

  3. Alors moi, tous mes amis ont décidé de prendre dans la famille pour parrain et marraine. Mais je me suis imposée comme marraine d’honneur (et d’office) pour les gamins qui me plaisaient !

  4. Je suis la marraine de ma nièce, née le 2 janvier dernier. Quand ma belle-soeur et mon frère me l’ont demandé, à Noël, j’étais aux anges! Je suis fière d’avoir été choisie, j’ai l’impression d’avoir un rôle hyper important dans sa vie… Mais je l’aime autant que son grand-frère… le même amour dont je parlais ce matin sur mon blog…

  5. Le problème dans tout ça c’est que c’est moi la meilleure marraine du monde, c’est même ma nièce qui l’a dit (et c’est pas une menteuse!). Sérieusement cest « que du bonheur », je les aime tellement ces petites…

  6. Ping : Eh Oh ! C’est MON amie ! | Eh Oh ! C’est MON amie ! — Marmottine Land, la vraie vie d'une marmotte complètement tordue !

  7. Demain sa ferra 8 ans que j’ai appris que j’allais etre marraine et deja a ce moment la je l’aimais plus que tout aujourd’hui c’est un petit mec qui me comble de bonheur, je dis toujours que je ne l’ai pas porté dans mon ventre mais que je l’aime comme si il etais a moi, et depuis quelques mois on ma demander d’être de nouveau marraine et j’en suis tellement fière pour moi c’est un cadeau qui n’as pas de prix et tte ma vie je tiendrais se rôle du mieux que je peux.

  8. Je suis marraine depuis très peu de temps, je m’inquiète déjà. J’ai 17ans et ma soeur m’as demander d être la marraine et j en suis très fière. Le problème est que j’ai peur de ne pas être « prête » a endosser ce role , j’ ai peur de faire les mauvais choix et que ma soeur soit déçu de m’avoir choisi comme marraine.

  9. Alors moi je vais être pour la première fois marraine ! Je suis tellement contente ! C’est ma belle soeur qui me l’a annoncé ^^ j’étais trop heureuse d’avoir été choisie par mon frangin ^^
    Et j’ai appris aujourd’hui que ça allait être un petit gars ! Je pourrais jouer avec lui aux dinausores, aux pirates, aux chevaliers, aux voitures ! Je suis un peu un garçon manqué avec les jeux !
    J’espère que je serais une super marraine ! En plus j’aurais la double casquette :
    marraine et tata ! Il va être gâté ce petit bout de chou !
    Et ton article m’a donné du courage, j’avais des doutes quand à ma réussite ^^ j’espère bien être aussi bien que vous toutes ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>