J’ai testé pour vous : comment chasser un frelon !

Ah l ‘été dans le sud ! C’est littéralement impossible de vivre les fenêtres fermées si l’on n’a pas de système de climatisation chez soi ! Du coup, c’est le rendez-vous de toutes nos amies les bestioles : moustiques en pôle position, quelques mouches et moucherons qui viennent jeter un coup d’œil, araignées qui se faufilent gentiment et parfois des abeilles.

J’ai testé pour vous : comment chasser un frelon !

J’étais donc à mille lieues d’imaginer qu’un frelon pouvait un jour débarquer dans mon salon et décider d’y squatter ! Au départ, j’ai entendu un sacré vacarme alors que j’étais tranquillement occupée dans ma cuisine. Je suis allée vérifier et j’ai aperçu un énorme frelon. Naturellement, je me suis dit qu’il allait partir tout seul comme un grand, comme l’abeille qui avait fait un petit tour juste avant lui. Oui, ce soir-là, ils avaient tous élu domicile chez moi !

Je suis donc retournée dans ma cuisine, jusqu’à ce que mon compagnon rentre. On se cale devant la tv et vers 23h30, un peu par hasard, j’évoque la présence du fameux frelon. Par acquis de conscience, je regarde vite fait derrière le rideau, et là, l’horreur : le frelon est toujours là ! Je suis prise d’un immense frisson et je recule aussitôt à sa vue aussi près de moi.

En bon homme viril, mon compagnon m’explique qu’en lui mettant un coup de chaussure, il va l’envoyer dans le décor et qu’on n’en entendra plus parler. Malheur ! Je lui annonce que le frelon est un insecte imprévisible, plutôt agressif si on l’attaque. Et très sincèrement, je n’aime pas l’idée de le fracasser alors qu’il ne nous a rien fait… Je suis l’amie des bêtes  je te rappelle ;-), des animaux de compagnie, des oiseaux, mais également des insectes même si certains me terrorisent…

Le souci, c’est que nous ne disposons d’aucun insecticide (je suis contre tous ces produits nocifs et dangereux) et qu’à près de minuit, je n’ai aucune idée de comment nous allons nous débarrasser de ce colocataire non désiré ! Impossible d’aller déranger les voisins, ni d’appeler les pompiers pour ça… D’autant plus que le frelon commence à s’impatienter et à voler dans tous les sens. De peur qu’il ne se réfugie dans la chambre de bébé, je ferme toutes les issues. A choisir, je préfère qu’il reste dans le salon et que je passe ma vie dans ma chambre !

Mon compagnon se met donc en quête d’une solution miracle pour le faire partir… mais manque de bol, la plupart des remèdes de grand-mère qu’il me propose ne font pas partie de mes placards ni de mon frigo. A croire que tout est ligué contre nous ! Quand soudain, l’idée du siècle apparaît et comme je suis une âme charitable, je vous la livre : prendre du café moulu, le verser dans un récipient et le faire brûler. Cela crée beaucoup de fumée et indispose très rapidement le frelon qui s’agite et change d’endroit. Quand on a compris que ce répulsif naturel fonctionnait, on a mis en place une barrière de fumée pour le contraindre à sortir.

Ça a mis le temps car on a fait attention à ne pas l’énerver mais il a fini par déguerpir ! Bon, le café moulu brûlé est une excellente méthode pour se débarrasser d’un frelon… par contre notre appartement sentait le brasier et nous avec car nos fringues étaient imprégnées de l’odeur de la fumée. Quoi qu’il en soit, monsieur le frelon est parti et on espère vers de nouvelles contrées loin de chez nous !

J’ai testé pour vous : comment chasser un frelon !
5 (100%) 4 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *