Le jour où j’ai appris que j’allais avoir un bébé

je-vais-avoir-un-bebe

Ce jour-là, tu l’as longtemps imaginé, tu y as longtemps réfléchi : comment je vais le vivre, comment je vais l’annoncer au futur papa ? Est-ce que je vais pleurer ? Est-ce que je vais hurler de joie ? Tant de questions qui trouvent réponse un beau matin où tu te lèves la tronche en biais et que tu fais pipi sur le petit bâtonnet…et que tu vois un deuxième trait apparaître ! Mais avant de te raconter comment j’ai vécu ce moment, je te relate ce qu’il s’est passé un peu avant.

je-vais-avoir-un-bebe

Je t’expliquais précédemment que j’avais attendu 1 an et demi avant d’avoir le plaisir d’apprendre que j’étais enceinte. Au bout de 6 mois à faire des courbes de température, mon dernier cycle commence au début de la saison estivale et je te cache pas qu’une immense fatigue me submerge. Les journées sont très difficiles, j’ai envie de dormir sans arrêt et le plus intriguant, je me lève toutes les nuits pour aller aux toilettes…ce que je n’ai absolument jamais fait en 29 ans ! Pour couronner le tout, ma courbe de température reste haute, mais je n’ai pas encore atteint le 14 ème jour fatidique. Alors tu penses bien que je me suis posée une seule et bonne question : serai-je enfin enceinte ?!

La semaine se termine non sans mal et nous sommes invités le vendredi soir chez des amis. Ce jour-là, j’entamais mon 14 ème jour post ovulation, température toujours perchée à 37 degrés. Ce soir, je vais passer une bonne soirée, j’ai même hâte que la nuit défile à toute vitesse car à 6h50, comme depuis plusieurs mois, je vais prendre ma température. Nous sommes rentrés chez nous vers 3h du matin, mais cela ne m’a pas empêchée de me réveiller pour prendre ma température : toujours 37 degrés. Pleine d’espoir, je me dirige vers la salle de bains, je prends un test de grossesse et file aux toilettes. Ça n’aura pas duré 107 ans, le second petit trait apparaît : je suis enceinte !

Je range le test de grossesse dans sa boite et le jette à la poubelle. Je me recouche aux côtés de mon chéri qui dort paisiblement. Tu m’étonnes, il n’est que 7h, on s’est couchés il y a quelques heures, il est fourré dans les bras de Morphée pendant un bon moment. Pendant 30 minutes je prends conscience de ce que je viens de vivre, mais la fatigue ne me lâche pas et je décide de me rendormir. Oui, tu as bien lu : je me suis rendormie ! Certaines auraient hurlé, d’autres auraient sauté sur le lit pour réveiller Monsieur en folie, ou encore pleuré de joie : moi, je me suis rendormie !!

Tu sais, la super bonne nouvelle que tu attends depuis un an et demi, tu ne la savoures à sa juste valeur que lorsque tu as les yeux en face des trous. Donc à 11h, quand mon chéri m’a réveillée et que j’ai émergé, j’ai repensé à ce qu’il s’était passé un peu plus tôt. Sauf que le sommeil m’avait ramolli la cervelle et que limite je ne savais plus si j’avais rêvé ou non. Je me suis donc tournée vers lui et lui ai annoncé tel quel : « Je crois que j’ai un polichinelle dans le ventre » . Evidemment, il me prend pour une folle et croit que je plaisante. Et là, le top du glamour : je vais lui chercher le test de grossesse positif au fond de la poubelle !

Alors oui, tu peux me prendre pour une fille étrange (ce que je ne nierai jamais !), mais je peux t’assurer que je ressentais une joie immense ce matin-là où j’ai appris que j’allais avoir un tout petit bébé. C’est juste ma façon à moi de vivre une aussi belle nouvelle qui va bouleverser ma vie, notre vie, quelques mois plus tard. Sa réaction ? Heureux, très très heureux après toute cette attente…mais néanmoins « choqué » par cette histoire de Polichinelle ! 😉

Pour le prochain, il faudra que je revois peut-être l’effet d’annonce… ou pas !

A suivre…

Le jour où j’ai appris que j’allais avoir un bébé
5 (100%) 1 vote

6 thoughts on “Le jour où j’ai appris que j’allais avoir un bébé

  1. Boh moi j’aime bien comme ça simplement, les trucs trop chiadés ça me laisse froide. On a fait ensemble le test nous, il tenait le tube de pipi pendant que je m’essuyais et après on a été joué sur nos PC connement.

    1. Je suis pas du tout du genre à faire de grands discours, de belles annonces etc.
      Alors quand ça touche au privé, à l’intime…c’est encore pire !
      Pour le coup, l’histoire du polichinelle ça partait d’un truc qui nous avait fait rire quelques années plus tôt, alors il fallait bien que je sorte une connerie pour dire quelque chose de très sérieux :p

  2. C’est drole, je trouve ca bizarre de jeter le test de grossesse a la poubelle, moi je les ai tous garder !
    J’ai des regles irregulieres donc je fais des tests de grossesses de temps en temps pour etre sure de ne pas etre enceinte. J’etais partie deux mois en Australie sans mon mari et un mois apres etre rentree je decide de commander des tests de grossesse, retour aux bonnes vieilles habitudes. Le livreur est venu tres tard, il etait plus de 21h, j’avais poser ca dans la salle de bain. Vers 23h, petit pipi se faisant sentir, je vais aux toilettes et je vois la boite qui traine. Je me dis  » tiens je vais en faire un pour rigoler « . LOL … looooool … lol … Oh punaise il est positif ! J’ai direct envoyer un message a mon mari, il etait super heureux. Pour l’annonce il y a mieux que le texto aussi …
    Et 8 mois plus tard ( elle ne voulait pas passer le dernier mois au chaud ), une petite fille est venue nous rejoindre. 🙂

    1. Autant j’ai gardé beaucoup de choses (les toutes premières échos par exemple – 3 semaines pour la première alors qu’on voit un point minuscule), mais le test de grossesse même pas en rêve je l’aurais gardé !
      Par contre tout comme toi le neuvième mois elle n’en était pas très fan ma princesse…elle a failli arriver à 7 mois et demi…on a fait le max’ pour qu’elle patiente un peu…et à 3 semaines du terme elle a débarqué en quelques heures 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *