La Saint-Val : La fête des frustrés et des guimauves kikoolols

 14 Février : C’est l’indémodable et commerciale Saint-Valentin.

Depuis le début du mois on en entend parler, on la voit partout, on nous spamme les boites mails pour des idées cadeaux etc.

Et là, depuis 8h ce matin, vous ne voyez que des messages de frustrations sur tous les walls de votre compte Facebook. Oui, et cela pourrit vos actus ! (bon, ok, c’est plutôt marrant, et comme ça vous ne voyez plus les innombrables statuts que les merdeux écrivent, bourrés de fautes et de « lol » « mdr » « tmtc »).

Ca malheureusement, ce n’est que le début de votre journée car après les frustrés, ce sont les lovers qui leur emboitent le pas sur la toile. A nous la liste des cadeaux surprises reçus au saut du lit, des ♥♥♥♥ dans tous les sens, des « je t’aime mon chéri bébou chou » et tous autres cas débiles d’amour dégoulinant.

Pourquoi ne pas être un célibataire fier et heureux ? Pourquoi ne pas être un amoureux transi en silence ?

Vous avez donc besoin d’un jour en particulier pour crier votre désarroi concernant votre solitude ou encore combien vous aimez votre cher(chère) et tendre ?

Pour remettre une couche sur cette satanée fête commerciale, le quotidien Metro, en partenariat avec Smartbox, est allé loin trop loin…avec un jeu-concours récompensant la plus belle déclaration d’amour par un vol en ULM et la publication du message en une de Metro :

Une déclaration d’amour vue du ciel et en une de Metro avec Smartbox

Florilège des messages gagnants :

1. Le lèche-cul qui veut absolument gagner le concours

2. Celui qui parle pour ne rien dire (de compréhensible)

3. Celui qui fait le mariole

La Saint-Val : La fête des frustrés et des guimauves kikoolols
Note cet article !

One thought on “La Saint-Val : La fête des frustrés et des guimauves kikoolols

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *