L’Italie comme dans les films

Pour certains, ce sont des paysages, d’autres la gastronomie, ou encore les traditions. Et bien moi, pour ne pas faire comme les autres, je vais te la raconter au travers du 7ème art…

———-

L’Italie c’est Rome. La Rome des bidonvilles. La Rome des inégalités. La Rome de la misère. Une famille affreusement drôle et diaboliquement attachante qui supporte jusqu’à n’en plus pouvoir le tyrannisme de Giacinto, le patriarche, dans l’unique but de lui voler un magot qu’il cache depuis des années et toujours dans un endroit différent.

affreux sales et mechants ettore scola

Brutti, sporchi e cattivi, Ettore Scola (1976) 

 

L’Italie c’est la fin de la guerre. Trois hommes qui combattent les allemands, Gianni, Nicola et Antonio, et tombent amoureux de la même femme, Luciana. Trois hommes dont les vies ne cesseront de se croiser. Trois hommes qui voulaient changer le monde et que le monde a fini par changer.

nous nous sommes tant aimes ettore scola

 C’eravamo tanto amati, Ettore Scola (1974)

 

L’Italie c’est Lampedusa. Une toute petite île au sud de la Sicile,  entourée d’une eau bleue fabuleuse. Une île de pêcheurs, d’enfants turbulents, de mentalités villageoises…L’histoire d’un enfant et l’amour d’une mère, partagée entre son envie d’évasion et sa vie de famille.

Respiro

 Respiro, Emmanuele Crialese (2003)

 

L’Italie, c’est la politique. Bruno Bonomo, un producteur en faillite et en instance de divorce n’arrive pas à financer son prochain film. Au bord du gouffre, il rencontre une jeune réalisatrice qui lui propose un scénario retraçant la vie de Silvio Berlusconi…avec peu de moyens, un acteur principal à trouver, et une dignité à reconquérir.

le caiman nanni moretti

 Il Caimano, Nanni Moretti (2006)

 

L’Italie c’est Venise. Un voyage organisé, Rosalba oubliée par son mari et ses enfants sur une aire de repos. Vexée, elle part sur un coup de tête pour visiter la ville des amoureux. Elle y prolonge son séjour pour finalement y trouver un emploi, des amis et s’y installer. Loin de sa routine, elle se rend compte qu’elle désire renouer avec une vieille passion : jouer de l’accordéon.

pane e tulipani

Pane e Tulipani, Silvio Soldini (1999)

———-

Si vous aimez le cinéma italien, vous saurez apprécier ces films. Bien entendu, il y en a bien d’autres tout aussi bons et tout aussi drôles, mais ceux-ci m’ont laissé un merveilleux souvenir. De plus, si vous les regardez en italien ou en version originale sous-titrée, le visionnage n’en sera que meilleur !

Pour finir, l’Italie, pour moi, c’est aussi un voyage de deux mois, essentiellement en Emilie Romagne, en passant par Milano, Cattolica, Bologna, Ravenna, Trento et il lago di Garda…Mais tout ça, c’est pour une prochaine histoire marmotesque.

PS : d’après une idée piochée par ici ☺

L’Italie comme dans les films
Note cet article !

7 thoughts on “L’Italie comme dans les films

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *