Ode au stylo

Il y a une manie que je déteste par dessus-tout qui est celle de voler les objets personnels des gens. Entre autres : briquets et stylos.
En arrêtant de fumer, j’ai mis fin à ce vol perpétuel de briquets. Malheureusement, je continue d’écrire… Eh oui, malgré les nouvelles technologies, on revient un jour ou l’autre aux bons vieux papier et stylo.

Au passage, petite anecdote : il y a quelques mois, mon pc portable est tombé en rade. Pour quelqu’un qui bosse avec, ça a été dur et même très dur de vivre sans. Jusqu’au jour où quelqu’un m’a lancé : « Au final, c’est toi la plus intelligente. Ah bon ? Oui, car le jour où il y a tout qui crashe, on va devoir tous s’y remettre, et là ça va être le drame« . Moi qui me sentais presque rejetée de la société en ayant perdu ce que l’on pouvait considérer de membre vital à mes yeux, je finis par croire que cette personne avait totalement raison.

Et je me rappelais : de ces bouts de papiers griffonnés en cours (à l’époque du lycée) en guise de missives que l’on s’envoyait avec un ami, de ces poèmes rédigés sur mes agendas et que mes amis commentaient, de ce journal intime qui conservait toutes mes histoires d’adolescente que je croyais hyper importantes, de ces débuts de roman qui ne resteront que de vagues idées enfouies dans ma tête…

Tout ça pour dire, que l’on m’a volé un stylo. Un stylo griffé qui n’a aucune valeur financière ni sentimentale à mes yeux. La seule valeur que je lui ai accordée, est celle de m’avoir rappelé ce que j’étais, et ce que je suis devenue…

Eh oh, wake up marmottine !!

(me crie une voix mystérieuse dans ma tête)

Certes, pendant un moment je me suis souvenue avec émotion de la vie sans ordinateur. Mais le fait est, que je me suis quand même fait piquer un putain de stylo Pierre Cardin en toute impunité ! Fuck.

Ode au stylo
Note cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *