Petit oiseau si tu n’as pas d’ailes…tu peux pas voler !

Je t’ai pas raconté le jour où j’ai sauvé la petite vie d’un oiseau ? Un geai précisément. Tu sais pas ce que c’est un geai ? C’est la même chose qu’une pie, sauf qu’une pie c’est con et ça pique des objets qui brillent (comme les nanas, ça aime ce qui tape à l’oeil). Le geai tu peux même l’apprivoiser, c’est un animal sympathique. Tellement sympa que ce con d’oiseau ne dicerne pas une situation genre « t’as le cul qui chauffe« , d’une situation « bisounours« . Pour lui, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.

Ce jour-là donc, j’attendais le bus pour rentrer chez moi, totalement à la ramasse après une journée de fac. Je m’asseois et j’attends. A quelques pas de moi, un petit geai qui gambade sur un muret. Derrière lui, deux merdeux.

Complètement lobotomisée par ma journée, je ne cesse d’observer ce petit oiseau qui trotte de façon marrante sur ce muret. Non, je te rassure, je ne devenais pas sénile !

Soudain, je vois un des merdeux prendre une pierre et la jeter en direction de l’oiseau ! HORREUR MALHEUR ! Ni une, ni deux, je me lève et commence à vociférer : « Non mais tu veux que jte la jette dans la tronche la caillasse ? ». Ils font mine de ne pas savoir de quoi je parle. Ils sont mal tombés. « Me prends pas pour une conne, je t’ai vu lui jeter une pierre. T’as pas honte ? T’as quel âge pour jeter des pierres sur des pauvres bêtes sans défense ? (WWF powa) En plus, regarde le, il a l’air méchant ? (oui, l’oiseau était juste à côté de moi, comme si j’étais son avocat !). »

Après ce petit passage mère morale, je prends mon bus et rentre chez moi, tout de même un peu inquiète à l’idée qu’ils lui fassent du mal en mon absence.

Plusieurs jours après, je croise l’un des merdeux dans le bus qui me toise comme s’il allait me tuer. Je tourne la tête morte de rire et préfère ne pas répondre à ce regard assassin. Je sors de mon bus et monte dans un autre. Je discute avec le chauffeur quand le gamin monte avec deux amis à lui et commence à fanfaronner sur l’histoire de l’oiseau.

♫ »Oui, alors tu sais, l’autre jour je me baladais avec mon ami le geai… »♫

Et là mon sang n’a fait qu’un tour puisqu’il faisait le malin.

« Toi, tu vas commencer par fermer ta gueule. »

Il se lève et tente de rebeller.

« Ouais, tu t’es prise pour… »

« Non, non, tu fermes bien ta gueule, jt’ai pas autorisé à parler, c’est clair ? T’as cru que t’allais te foutre de ma gueule pour faire le malin devant tes amis ? C’est mal barré. Si jt’entends prononcer un mot je t’en colle une, pigé ? ».

Je peux te garantir que si c’était lui qui m’en collait une, il me décalquait la tête. Mais il a dû se faire pipi dessus de peur ou de honte, voire les deux, car il s’est assis et n’a plus dit un mot. Ses amis n’osaient même pas me regarder. Le chauffeur quant à lui était au bord de la crise de fou rire.

PS : oui, je suis bien vulgaire quand je m’énerve ! BOUHH

Petit oiseau si tu n’as pas d’ailes…tu peux pas voler !
5 (100%) 1 vote

7 thoughts on “Petit oiseau si tu n’as pas d’ailes…tu peux pas voler !

  1. moi aussi j’ai essayé de sauver plein d’oiseaux tombés du nid ou les ailes coincées dans des grillages contre les oiseaux. je leur donnais des vers de terre dans le bec et tout ! des merles et des troglodytes (l’oiseau de ta photo si je ne me trompe pas) mais peu ont survécu…

    1. Idem, j’avais une minette très chasseuse qui avait déniché un nid en haut d’un chêne et elle a fait tomber tous les oisillons un à un par terre. Sur à peu près 6 bestioles, nous en avions sauvé une. On l’a nourri à la pince à épiler tant bien que mal, il ouvrait grand le bec car il devait crever la dalle. Pendant la nuit, elle l’a bouffé cette garce ! Je crois que c’est la nature qui est ainsi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *