Ces questions qui m’ont saoulée pendant la grossesse

questions-enervantes-pendant-grossesse

questions-enervantes-pendant-grossesse

Quand on tombe enceinte, le plus difficile ce n’est pas de l’annoncer, ni d’enfler au fil des mois, ni même de se priver de tout, c’est de devoir subir les remarques et les pseudos-conseils des personnes autour de nous. Et qu’on le croit ou pas, cela ne vient pas toujours des mamans !

(Pour ceux qui suivent, oui je sais, je n’ai pas encore fini de raconter toute l’histoire de ma grossesse et encore moins mon accouchement, mais ça ne saurait tarder !! J’avais quand même envie de partager avec vous ces petites choses qui me courraient sur le haricot !)

La question déplacée

Pour commencer, ce qui m’a agacée au plus au point, c’était la question « tu es contente ? » . Comme si la décision d’avoir un enfant et de porter la vie ne pouvait pas me rendre heureuse en silence, il fallait que je le crie sur tous les toits pour que l’on me croit. C’est une question absurde, autant que si l’on m’avait demandé si cette grossesse était désirée ! Quand on sait depuis combien de temps on essayait d’avoir un bébé, on ne m’aurait sûrement pas posé la question. Des fois je me demandais si c’était parce que l’on n’avait rien à me demander de précis, que ça devait être une question bateau de circonstance. Va savoir !

Vomito ou pas ?

Bon, soyons honnêtes, on nous le demande à chaque fois ! A croire que c’est la case par laquelle on doit obligatoirement passer quand on est enceinte. Pourtant, nous sommes nombreuses à n’avoir eu ni nausée ni vomissement. Franchement, c’est quoi cette question ? Ça vous branche tant que ça de savoir si j’ai vomi mes tripes dans les wc à peine le pied levé ? A la rigueur, demandez si la grossesse ne nous rend pas trop malades, si on ne se sent pas trop fatiguées…

Le concept de chacun fait ce qu’il veut

Ensuite, il y a toutes les personnes bienveillantes qui te demandent sans arrêt si tu as adopté le régime-spécial-grossesse-de-pseudo-rigides, autrement dit, le fameux no tabac/no alcool/no charcuterie/no lait cru/no sucre/no gluten/no rien du tout. Bref, pas de demi mesure quand on est enceinte, c’est  bien connu ! :p

Eh oui, quand tu n’es pas immunisée contre la toxoplasmose, tu ne manges pas de viande crue, ni de charcuterie. Tu laves bien tes légumes et tes fruits. Et pour éviter la listériose, tu ne manges que des fromages au lait pasteurisé. Je te dirais que ça dure 9 mois et que si ça peut protéger mon bébé, c’est comme arrêter de fumer pendant la durée d’une grossesse et ne pas boire d’alcool : CE N’EST RIEN ! Donc ne pas manger de foie gras à Noël, ne pas fêter mes 30 ans avec du champagne à gogo et ne pas toucher à la charcuterie corse que m’avait envoyé ma meilleure amie, CE N’ ÉTAIT RIEN !

Sauf que tu trouveras toujours une personne (et pas forcément un de tes proches) pour te dire que tu peux boire un peu d’alcool, que 5 cigarettes par jour ce n »est pas grand chose et que la toxoplasmose et la listeria, c’est franchement que des conneries, qu’avant on ne se souciait pas de tout ça. Oui, au Moyen-Age sûrement. Mais si on raisonne comme ça, dans ce cas, dis-moi combien de femmes étaient mères à 30 ans et survivaient à leurs accouchements ? Bref, tu sais dans mon quotidien, je suis partisane du « chacun fait ce qu’il veut, tant qu’on m’emmerde pas » . On va dire que je l’ai bien mis à profit.

Enfanter dans la douleur

En voilà une belle question qui revient souvent : « tu vas demander la péridurale ? » que l’on peut associer à « tu as peur ? » . Tu sais, du moment que l’on vit dans un pays où l’on peut ne pas souffrir, oui, si je peux avoir la péridurale, je la veux ! Et non je n’ai jamais eu peur de l’aiguille (qui est vraiment immense, je l’avoue, mais en même temps c’est tout à fait normal vu où elle doit aller !).

En soi, je ne comprends pas que cette question soit souvent posée aux femmes enceintes, car si l’on y réfléchit bien, qu’est-ce que ça peut faire à mon interlocuteur que j’accouche sous péri ou pas ? Non, mais concrètement, t’as une idée ? Il ou elle ne souffrira pas à ma place, donc pourquoi ce besoin de savoir ? C’est un peu comme quand on te dit « bonjour » et que l’on rajoute « ça va ? » . Au final, dans 99% des cas, on se fout de la réponse 🙂

Le mythe des envies et du dégoût

Alors ça, c’est un classique ! Dès le début, c’est une des premières questions que l’on te pose, à savoir si tu as des envies de nourriture, mais surtout des envies bizarres genre des aliments que tu ne manges jamais, voire que tu détestes, ou bien si certains aliments te dégoûtent.

Non, je n’ai pas eu envie de manger quoi que ce soit en particulier. D’ailleurs cette légende qui fait dire aux femmes enceintes que la grossesse décuple la sensation de faim, je la trouve un peu démesurée. Avouez-le : c’est une excuse comme une autre ! De toute façon, en étant enceinte on a deux regards qui se posent sur nous quand on mange : le regard tendre qui se dit qu’on se fait plaisir et que ça ne fait pas de mal, et le regard moralisateur qui se dit que tu ressembles à une grosse baleine échouée et que tu vas galérer à perdre tous tes kilos !

Tu sais quoi, j’avais envie de manger des oreillettes (des merveilles si tu ne connais pas ce nom). Rien à voir avec la grossesse, j’en avais envie depuis un bail. Bah je l’ai dit, et on m’en a fait ! 🙂 Quoi ?  Faut bien que l’on profite un peu de notre état, non ?

envie-de-fraises-grossesse

Les questions qui peuvent fâcher

Ce qui m’a également énervée, dans le désordre mais dans un degré d’agacement maximal c’est que l’on me demande 36000 fois si j’ai commencé à préparer la chambre de bébé (à même pas 6 mois de grossesse, NON), si l’on a choisi le prénom et si on le divulguera avant la naissance (non, on ne l’avait pas choisi et non on ne l’aurait pas dit avant) et que si on l’avait choisi est-ce que l’on aurait dit qu’on l’avait choisi. Et dans la grande majorité, ça tourne en débat de qui aime ce prénom et qui ne l’aime pas, pour peu que la personne en face démonte le prénom que l’on a choisi, et c’est le pompon !

En ce qui me concerne, je ne me permets jamais de dire que je trouve tel ou tel prénom horrible, soit je ne relève pas, soit je dis simplement que cela ne me plaît pas. Vous connaissez un prénom qui fait l’unanimité vous ? :p

Dans le même thème, quel serait le nom de famille de notre enfant. Je te jure, j’ai trouvé la question bête. Je suis peut-être vieille France, mais pour moi il n’a jamais été question que ma fille porte mon nom de famille. Il est vrai que nous ne sommes pas mariés (je pense que la question vient de ça) mais pacsés, mais quand bien même, elle porte le nom de son père et l’idée de lui donner mon nom de famille ne m’a jamais effleuré l’esprit. On m’a évidemment demandé si elle porterait les deux noms. Je n’ai pas compris l’intérêt…La pauvre, imagine, elle a déjà 3 prénoms (je te rassure, un seul prénom officiel, ensuite un deuxième et un troisième), si j’avais dû lui coller deux noms de famille (et pas des plus simples)… on nous aurait traités de parents indignes ! #LOL

Le must du must, ça reste quand même de savoir si j’allais allaiter mon enfant (non), et pourquoi (parce que), mais si ça devait être nécessaire pour mon bébé (j’y réfléchirais à deux fois), mais qu’il fallait quand même que j’en discute avec machin car elle disait pareil (non, inutile d’en discuter), et que ça reste le mieux pour le bébé (ça c’est ton avis)….STOP ! Bon, tu auras compris que ce dernier point était le plus tendancieux. Si le cœur m’en dit un de ces quatre, je t’expliquerai pourquoi je n’ai jamais souhaité allaiter.

allaiter-ou-pas

Les questions drôles

Je te rassure, on m’a demandé certaines choses qui m’ont aussi amusée 🙂 du genre « est-ce que bébé s’est tourné ? » . Je dois dire que cette question, je ne l’attendais pas du tout et que je la trouve plutôt mignonne. Oui, quand tu es nullipare, tu ne sais pas forcément que bébé doit se retourne à un moment de ta grossesse et qu’il se positionne tête en bas, pour le jour J !

Il y a eu également « est-ce que tu as l’impression d’avoir des papillons dans le ventre ? » . Je ne suis pas du genre fleur bleue, alors l’image des papillons qui volent dans mon ventre…non ! D’autant que j’ai eu l’équivalent de Valérie Damidot dans mon ventre et un remake de D&CO pendant plusieurs mois !

Et cadeau, le truc le plus drôle que l’on m’ait dit : « surtout, dormez dormez dormez !! » . Si tu sais comment faire une réserve de sommeil, tu me tiens au courant !  😉

Distinguer les vrais conseils

Pourquoi les gens se sentent-il toujours obligés de donner leur avis ? Généralement, c’est déguisé en « conseil », mais le vrai conseil, on le reconnaît aisément. Le vrai conseil d’une maman, c’est un mélange de vécu, c’est neutre et il sait quand et comment il doit être donné. Des exemples de bons conseils (et des trucs vraiment très basiques !)  que j’ai reçus de mes amies et de mamans :

  • quand je préparais la valide de maternité, on m’a conseillé de prendre au moins le double de bodies parce que la liste n’en demande qu’un minimum : effectivement, avec un bébé qui régurgite beaucoup, 3 bodies par jour, ça passe vite !
  • quand je cherchais des fringues pas trop moches, on m’a donné de bonnes adresses, et ça, c’est vraiment pas du luxe !
  • quand j’avais des remontées acides dès le matin, on m’a dit de préférer le jus de pomme au jus d’orange car moins acide.
  • quand ton bébé doit naître début Avril et que tu ne sais pas quels vêtements tu dois lui prendre pour la maternité et qu’on te propose de te prêter une combinaison-pilote pour que tu n’aies pas peur qu’il ait froid en sortant. Encore mieux, une future maman qui faisait les cours de préparation à l’accouchement avec moi m’a dit qu’elle avait opté pour une couverture polaire qui s’adapte au cosy etc. Bah tu sais quoi ? Je l’ai achetée cash en rentrant chez moi ce jour-là !

Tu vois, ce n’était pas grand chose, mais ces conseils m’ont été précieux et je ne manquerai pas de les donner à d’autres futures mamans dans le besoin.

Ah et je ne t’ai pas dit, future maman ou pas, le pire, c’est quand tu as accouché 😉

Ces questions qui m’ont saoulée pendant la grossesse
5 (100%) 5 votes

3 thoughts on “Ces questions qui m’ont saoulée pendant la grossesse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *